Les acteurs privés
  • Les opérateurs

Le déploiement horizontal

Certains opérateurs investissent eux-mêmes dans des travaux de génie civil afin de créer les réseaux urbains sous les voiries publiques, comme Orange, Numericable et Free sur le territoire du Val de Bièvre.

En zone moins dense, les opérateurs qui investissent (dénommés « opérateur de point de mutualisation ») ont l’obligation de permettre aux autres fournisseurs d’accès d’utiliser leurs infrastructures (mutualisation) pour proposer des offres commerciales, selon des conditions définies par l’autorité des télécommunications et des postes (ARCEP). Afin de laisser le temps à ces opérateurs tiers de mener des démarches commerciales, il s’écoule toujours un délai de 3 mois entre l’arrivée du réseau dans la rue (jusqu’aux points de mutualisation) et l’ouverture commerciale, qui déclenche le raccordement des clients au THD.

Le déploiement vertical

Afin de réduire les coûts de construction des réseaux THD tout en préservant la concurrence, les opérateurs ont l’obligation d’en mutualiser la partie terminale qui est placée sous la responsabilité d’un opérateur unique, « l’opérateur d’immeuble ». Dans les bâtiments groupant plusieurs logements ou locaux à usage professionnel, il sera lié par convention aux propriétaires ou aux syndicats de copropriétaires. Cela permettra l’établissement et la gestion des lignes dans les immeubles existants, et la gestion du réseau qui sera installé par le promoteur-constructeur dans les immeubles neufs.

 

  • Les fournisseurs d’accès

Ceux qui fournissent la connexion internet aux consommateurs, et qui peuvent être différents des deux précédents, sont appelés les fournisseurs d’accès à internet, ou FAI. Les principaux FAI sont les suivants (selon des chiffres de juin 2012).

  • Orange (groupe France Télécom) : 44% de parts de marché
  • Free (groupe Iliad) : 23 % de parts de marché
  • SFR (groupe Vivendi) : 23% de parts de marché
  • Bouygues Telecom (groupe Bouygues Telecom): 6 % de parts de marché
  • Autres (NordNet, OVH, Prixtel, Budget Telecom, Coriolis, Virgin Mobile, Numericable, Vivéole, FDN, Nerim, Magic OnLine…) : 4 % de parts de marché.